14-16/09/2017 – colloque du Center for Research on Religion de l’Université McGill

Le Centre de recherche sur la religion (CREOR) de McGill invite les étudiant-e-s des cycles supérieurs et les jeunes chercheur-e-s à participer à son colloque annuel, portant sur le thème de la diversité religieuse dans une époque séculière. Déjà dix ans nous séparent de la parution de L’Âge séculier de Charles Taylor et du début de la Commission Bouchard-Taylor sur les pratiques d’accommodement reliés aux différences culturelles. Depuis lors, force est de reconnaître que le thème de la diversité religieuse a suscité maintes discordes dans le discours public au Québec comme au Canada. Certains craignent que ces débats publics, qui se voulaient au départ un exercice pacifique de démocratie citoyenne, aient dégénérés, conduisant parfois même jusqu’à des actes de violences, tel qu’en témoigne l’attentat ayant eu lieu à la mosquée de la Ville de Québec en janvier 2017. De telles craintes ne sont pas exclusives à la province québécoise : en effet, de plus en plus d’attention est portée dans les discours politiques publics sur les problématiques qu’engendrent le fait pluraliste à travers le monde entier. Le sécularisme/la laïcité se posent dès lors comme la « solution » permettant de répondre aux défis auxquels les États multiculturels sont confrontés dans leur quête de cohésion sociale. Une telle identification du sécularisme comme « solution » au pluralisme place ultimement la religion dans la catégorie de « problème ». Cependant, il existe d’autres façons de penser à la diversité religieuse – comme celles proposées par Charles Taylor – où la diversité constitue plutôt une « solution » aux problèmes qui émergent au sein des sociétés multiculturelles. Le présent colloque vise à questionner la façon dont les catégories de « solution » et de « problème » eu égard à la diversité religieuse sont construites, définies et utilisées par les universitaires, les politiciens et les communautés religieuses ; et également, à retracer la façon dont ces catégories se sont transformées au fil du temps.

Pour plus d’informations…

Image : A southeast view of the Arts Building of McGill University, Montréal by

22/09/2017 – colloque Belgique/Canada à Bruxelles

Des sociétés inclusives? Le Canada et la Belgique au XXIe siècle

Bien qu’il existe des différences évidentes entre la Belgique et le Canada, les deux pays partagent une série de caractéristiques et de défis communs. Ce sont notamment deux pays bilingues ayant une longue tradition de gestion des conflits entre groupes linguistiques, mais aussi d’autres clivages (confessionnels, socioéconomiques, culturels). Malgré diverses périodes de crise et de tensions, ces conflits ont été gérés par une série d’arrangements institutionnels qui ont permis le développement de deux fédérations d’une grande stabilité.

Cette question de la gestion de la diversité s’est imposée ces dernières années, comme une priorité sur l’agenda politique tant en Belgique qu’au Canada à travers notamment les problématiques migratoires et liées à la gestion de la diversité culturelle et ethnique. Cette situation est bien connue dans la plupart des démocraties consolidées, mais des pays comme le Canada et la Belgique qui ont une longue histoire dans ce domaine sont particulièrement intéressants à étudier. Une approche comparative permet donc d’examiner si une expérience historique et institutionnelle de la gestion politique de la diversité est ou non un avantage pour faire face aux nouveaux défis des sociétés inclusives du 21ème siècle.

La conférence tentera de répondre à cette question à un moment bien particulier, celui du 150ème anniversaire de la Confédération canadienne (1867). Une série de chercheurs canadiens et belges venant de plusieurs disciplines (science politique, histoire, droit, sociologie) aborderont le plus souvent en duo (Canada-Belgique) les diverses facettes de cette problématique.

Pour plus d’informations…

Colloque international / Congrès AFEC 2016: Identité(s) canadiennes et changement global

Le colloque international / congrès annuel de l’Association Française d’Études Canadiennes aura lieu du 8 au 10 juin 2016 à Grenoble. Ce colloque sera l’occasion de célébrer les 40 ans de l’AFEC et d’amorcer un questionnement interdisciplinaire sur la manière dont le Canada se définit ou se redéfinit dans un contexte de changement global, et en particulier par rapport aux représentations antérieures de son/ses identité(s).

http://afec2016.sciencesconf.org/